Comment exercer la profession de serrurier professionnel ?

Si vous envisagez une carrière de serrurier professionnel dans le secteur du bâtiment, il est important de bien se renseigner sur ce métier. Si ces professionnels sont surtout réputés pour créer et fabriquer des clés, ainsi que des serrures. Cependant, avec le temps, le métier de serrurier a évolué de façon considérable. Voici quelques informations à prendre en considération pour exercer cette profession.

La définition du rôle de serrurier

Un serrurier professionnel a pour rôle d’aider les particuliers et les entreprises à sécuriser leurs objets de valeur contre le feu, le vandalisme, le vol ou d’autres formes de risques pouvant entrainer des dommages ou des pertes. Pour cela, il conçoit et/ou pose, répare les différents éléments (serrures, clés) composant les systèmes de fermetures d’un bâtiment.

De plus, son rôle est d’être à l’écoute de ses clients et de leurs besoins. Par exemple, s’ils demandent l’installation d’un système de sécurité plus sophistiqué. Le serrurier doit donc être capable d’évaluer les points faibles du logement, afin de le sécuriser.  Aussi, il est possible que le serrurier soit amené à réaliser des travaux et des ouvrages métalliques. Ce afin de sécuriser ou embellir des vérandas, escaliers, fenêtres, porte, etc. Actuellement, ce travail peut s’apparenter à la ferronnerie d’art et au blindage.

Les qualités requises

De ce fait, pour exercer le métier de serrurier, il faut avoir une bonne dextérité manuelle et une excellente coordination œil-main pour être précis, de la rigueur,  mais aussi de la créativité. En sus, il est important d’être intéressé par les équipements mécanique et électronique, et de se tenir informé des nouvelles technologies. Il faut en plus avoir une bonne logique pour bien comprendre les plans, aimer le calcul que ce soit pour les finitions, ou pour faire la comptabilité, gérer les stocks… si vous travaillez à votre compte.

Étant donné que ce travail peut-être fatiguant, il est recommandé d’avoir une bonne condition physique et d’avoir de la motivation. Car les conditions de travail peuvent être difficiles (exposition à la poussière, bruit, travail en hauteur…) et demandent parfois de la disponibilité (dépannage urgent), pour rester compétitif.

La formation à suivre pour exercersans lien

Les diplômes de base donnant accès au métier de serrurier sont : le « CAP serrurier-métallier », le « CAP réalisation en chaudronnerie industrielle » et le « CAP outillage en outils à découper et à emboutir ». Ensuite, il faut décrocher un Bac pro comme le « Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle » ; le « Bac pro ouvrage du bâtiment : métallerie » ; « le Bac STI génie mécanique »  et le « BP (brevet professionnel) serrurerie-métallerie ».

Puis, pour devenir chef d’équipe, il est possible de décrocher deux sortes de Brevet de Technicien Supérieur (Bac +2) : le « BTS constructions métalliques » ou le « BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle ». Toutefois, vous souhaitez vous installer à votre compte, il est indispensable de décrocher une licence professionnelle (Bac +3) : « licence pro activités juridiques, spécialité management et droit des affaires immobilières » ; ou la « licence pro management des organisations, spécialité gestionnaire de l’habitat locatif et de l’habitat social ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *